Danièle Rault et son fidèle compagnon sportif.

Publié le 08/03/2022 à 06:25 | Mis à jour le 08/03/2022 à 06:25 dans La Nouvelle République

Pendant trente-quatre ans, Danièle Rault a exercé la profession de « conjointe d’artisan », dans le garage de son époux. Mais ce n’est pas là le seul engagement de cette native de Saint-Georges-sur-Arnon. Son investissement en faveur du sport est, lui aussi, sans faille.
En 2014, elle s’est investie au sein du Cyclo club de Vatan qu’elle préside. Elle est également la déléguée tourisme et féminine au comité départemental de cyclotourisme, vice-présidente du comité régional de cyclotourisme et siège à la commission féminine régionale. Elle milite pour la pratique de ce sport doux. « On peut débuter à 50 ans, même à 60 ans, pour continuer à se maintenir en forme ou pour un retour en forme, explique-t-elle. C’est un sport porté, il n’y a pas d’appui sur les articulations, cela n’exige pas de qualités physiques particulières, hormis le fait qu’il faille s’entraîner très régulièrement. Mais c’est parfaitement réalisable et à la portée de toutes, et tous. Les bienfaits corporels sont nombreux. »
Quatre cents kilomètres en quatre jours Pour ce qui est du haut niveau, « je ne fais pas de course, ni de compétition, ni de pointe de vitess. Un petit 20 km/h me convient, cela permet la balade et de tenir la distance », décrit Danièle Rault. Le respect de la réglementation, port du casque, gants, la mise en sécurité, éviter les chutes, font partie intégrante de ses propos. L’année dernière, Danièle Rault a parcouru 4.500 km et participé, avec 95 féminines de la région, à la manifestation nationale Toutes à Toulouse, organisée par la Fédération, qui a regroupé plus de 2.000 participantes sur le trajet Orléans-Toulouse : « C’était une semaine ”super”, les messieurs portaient les valises et préparaient les repas. »
Le vélo n’est pas encore rangé pour cette sportive, en 2023 elle participera à un voyage itinérant, Villefranche-sur-Cher – Aubusson d’Auvergne (Puy-de-Dôme), long de 400 km, sur quatre jours.
Retraitée depuis 2019, Danièle Rault est mère de deux enfants et heureuse grand-mère de quatre petits-enfants. « D’ailleurs, c’est mon mari qui m’a entraînée dans cette galère », commente-t-elle, non sans humour.

Share This
Aller au contenu principal